Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

L'Association de la Cause Freudienne-Massif Central est une émanation de l’École de la Cause freudienne (Reconnue d'Utilité Publique). Elle œuvre pour l'étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines.

Déléguée régionale :

Valentine Dechambre

valentine.dechambre@gmail.com

Éditeur du blog : Nadine Farge

Publié par Association de la Cause Freudienne Massif Central

ACF MC - Le POINÇON, bulletin de l'ACF
ACF MC - Le POINÇON, bulletin de l'ACF

DES NOUAGES

 

7              Carte blanche

Dupont Laurent – Sur le ça qui va on ne sait comment

Du Séminaire d’étude au(x) Retour(s) de Barcelone

Les psychoses ordinaires et les autres, sous transfert

14               Briole Guy – La liberté, sous transfert

27               Rabanel Jean-Robert – 1998 – 2018

30               Héraud Françoise – Bribes de langue, brins de nœuds

cpct-Clermont-Ferrand

Ruptures et nouages

34               Dechambre Valentine – Première après-midi du cpct-cf

36               Borie Nicole – Nouages Dénouages

42               Valette-Damase Claudine – Un gain de vie

46               Rabanel Simone – La consultation

49               Cottes Jean-François – Enseignements de la parole

Journées de l’ecf – Apprendre. Désir ou dressage

Échos et Résonances

54               Héraud Michel – Apprendre en s’éduquant

56               Talbot Nadège – Apprendre à l’école

58               Essomé Catherine – On a écouté la maîtresse !

60               Dechambre Valentine – Une singulière leçon de composition

Journées de l’ecf – Apprendre. Désir ou dressage

Réel de la vieillesse

64               Astier Christel – Accueillir l’angoisse

68               Andrieux Martine – Vieillir : ne rien lâcher…

72               Perez Emmanuelle – Désir à tous les âges

75               Page Marie-Josèphe – Point de vue. Apprendre à vieillir ?

77               Talbot Nadège – La jeune fille et le chorégraphe

Invitées

82               Oudjane Nicole – Gaston Chaissac, bricoleur de réel. Conversation avec Monique Amirault

87               Biagi-Chai Franscesca – Dans notre vision du monde, Qu’est-ce qui de la vérité pousse à agir ?

Cartels

96               Jeudy Nicolas – Comment s’orienter quand la carte est blanche ?

99               Valette-Damase-Claudine – Déranger ?

Actualité de l’autisme

106                Cottes Jean-François – Actualité de l’autisme – cera

110                Rouillon Jean-Pierre – Ne pas tomber dans le panneau

Lectures

116                Bouret Philippe – Gueules Andréas Becker

119                Doucet Isabelle – François Augiéras, l’Homme nouveau

122                Hammoudi Zoubida – La richesse de la mauvaise graine !

125                Poinas-Païs Sylvie – Joël Frémiot peintrepoète. Conversation

Parution

Le Poinçon no 27

Clinique et politique de la psychanalyse

 

Vous souhaitez vous faire une idée de la psychanalyse dans la région ? De la teneur des questions mises au travail dans l’Association Cause freudienne Massif-Central ? De leur actualité ? De leur lien à l’École de Lacan ? Alors, lisez Le Poinçon ! C’est le bulletin annuel de l’acf-mc dont le dernier numéro vient de sortir de l’imprimerie.

Sous le titre de ce no 27 qui noue clinique et politique, vous trouverez enseignements cliniques, interrogations conceptuelles, modes de présence dans la cité, engagement citoyen à partir du discours analytique.

Vous y trouverez également les liens internet qui vous permettront de vous informer plus avant sur la psychanalyse d’orientation lacanienne.

Vous pourrez vous le procurer à la librairie de l’acf-mc à l’occasion des activités dans les différentes villes de la région pour la somme de 12 €, mais vous pourrez aussi le lire gratuitement à la bibliothèque de l’acf à Clermont-Ferrand.

Bonne lecture !

ACF MC - Le POINÇON, bulletin de l'ACF
ACF MC - Le POINÇON, bulletin de l'ACF
ACF MC - Le POINÇON, bulletin de l'ACF

Le Poinçon n°26

Le 26ème numéro du Poinçon est arrivé ! Son titre ? « Echos de corps parlant ». Il rend compte de façon non exhaustive de la dynamique du travail dans l’ACF-MC dans son lien à l’Ecole de Lacan. Séminaires d’étude et des membres de l’ECF, évènements de l’ECF, cartel, rencontres, Institut de l’Enfant, actualité de l’autisme, et autres travaux et choses vues ou lues sont au rendez-vous. Remercions ici les auteurs pour le témoignage du rapport singulier de chacun à la cause analytique qu’ils apportent, chacun selon son style.

Le titre a été choisi en lien avec le thème du Congrès de l’AMP qui s’est déroulé à Rio-de-Janeiro au printemps et qui a orienté le travail de l’année passée. Ce sera : Echos de corps parlant.

Hommage est d’abord rendu à notre collègue Jacques Lacourt dont nous regrettons la disparition en ce mois de septembre 2016. Suit la « carte blanche » de Sonia Chiriaco, membre de l’ECF et de l’AMP, membre du Conseil de l’ECF.

Nous devons la réalisation de la couverture à Philippe Aurat et Marie-Jo Page. Elle résonne joyeusement avec son contenu.

A découvrir lors des activités de l’ACF et des rencontres de la Section clinique de Clermont-Ferrand !

 

Directeur de publication : Gil Caroz

Rédactrice : Michèle Astier,

Rédactrice adjointe : Marie-Joseph Page,

Correction : Philippe Aurat, Marie-Ange Ducloix, Catherine Essomé, Luc Garcia, Zoubida Hammoudi, Françoise Malbet et Sylvie Poinas-Païs.

Maquette de couverture : Philippe Aurat et Marie-Jo Page

Diffusion : Philippe Aurat

 

ACF MC - Le POINÇON, bulletin de l'ACF

Le Poinçon[1], c’est le signifiant élevé par l’ACF-MC au rang de nom propre pour nommer son bulletin depuis 1996.

En ouverture du premier numéro, Pierre Stréliski en pointait l’enjeu, le pari.

Pari tenu au pays de Pascal : 25 numéros plus tard, Le Poinçon s’emploie toujours à rendre compte du travail et de l’étude effectués dans l’ACF-MC en lien avec les orientations de l’ECF et son actualité. Les registres épistémique, clinique et politique se nouent dans les textes : déclinaisons des questions pour la psychanalyse d’orientation lacanienne dans son lien à la cité.

Si le poinçon fut à l’origine un outil pour percer et graver, il désigne aussi bien la marque ainsi produite. Le Poinçon garde trace de cette double valence, fonction de l’écrit et de la lettre pour cerner l’accroc dans le langage et border le réel.

[1] Jacques Lacan a emprunté le signe « poinçon » au registre de la logique pour désigner le rapport qui noue le sujet à son objet ou à sa demande, qui pointe la conjonction du désir et de la pulsion propre à la logique du fantasme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :