Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

L'Association de la Cause Freudienne-Massif Central est une émanation de l’École de la Cause freudienne (Reconnue d'Utilité Publique). Elle œuvre pour l'étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines.

Déléguée régionale :

Valentine Dechambre

valentine.dechambre@gmail.com

Éditeur du blog : Nadine Farge

Bureau de ville de Clermont-Ferrand - 4è soirée préparatoire aux J. 47 - Lundi 20 novembre - 20h30 - Clermont-Ferrand

Apprendre en s’éduquant ?

 

Le champ de l’éducation spécialisée est de plus en plus envahi par des méthodes qui normativent les conduites. La tension entre « désir ou dressage » y est devenue un enjeu permanent. Au cours de cette soirée, des professionnelles nous diront comment se présente cette question dans leurs institutions.

 

Dès les débuts de la découverte de la psychanalyse, Freud met l’accent sur l’importance des conséquences de l’éducation concernant les possibilités d’apprentissage des enfants. L’enfant serait habité par une intense soif de savoir qu’il faut s’employer à ne pas inhiber. La curiosité sexuelle en est le moteur essentiel. Freud mise clairement sur le désir. Il invite les praticiens de l’éducation à construire un « chemin entre le Scylla du laisser-faire et le Charybde de la frustration ».

 

Tout au long de son enseignement, Lacan apporte de nombreux éclairages sur la spécificité de l’apprentissage chez l’être humain en le différenciant fondamentalement de ce qui se passe dans le règne animal. Nous avons à compter avec les interférences du désir inconscient pour ce qui est d’« apprendre ». L’acquisition du savoir en est profondément tributaire.

En 1974, il nous donne une précieuse indication pour nous faire saisir quel est l’enjeu de l’éduction :

« À la vérité, il n’est pas forcé que l’homme soit éduqué. Il fait son éducation tout seul. D’une façon ou d’une autre il s’éduque. Il faut bien qu’il apprenne quelque chose, qu’il en bave un peu. Les éducateurs sont des gens qui pensent pouvoir l’aider. Ils considèrent même qu’il y a un minimum à donner pour que les hommes soient des hommes, et que cela passe par l’éducation. Ils n’ont pas tort du tout. Il faut en effet une certaine éducation pour que les hommes parviennent à se supporter entre eux. Par rapport à ça, il y a l’analyste. »

animée par Michel Héraud, membre de l’ACF MC.

 

Participations aux frais : 5 € – Tarif réduit : 3€

Renseignements : 06 95 27 42

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :