Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

L'Association de la Cause Freudienne-Massif Central est une émanation de l’École de la Cause freudienne (Reconnue d'Utilité Publique). Elle œuvre pour l'étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines.

Déléguée régionale :

Valentine Dechambre

valentine.dechambre@gmail.com

Éditeur du blog : Nadine Farge

Éditorial de Janvier 2020

Valentine Dechambre

Déléguée régionale 

 

Je vous adresse au nom de l’ACF Massif Central mes meilleurs vœux pour l’année 2020. 

             Le temps est venu des permutations. Je tiens tout d’abord à remercier Jean-François Cottes et son équipe pour le travail accompli et pour avoir conduit le mouvement dans cet esprit « bons camarades » auquel nous invitait Lacan. 

Je poursuivrai avec la nouvelle équipe le travail engagé, en m’orientant de cette ligne donnée jadis par J.-A. Miller pour notre communauté de travail : « Nous avons certainement à protéger le versant de la solitude (…). Simultanément, affirmons la dignité de ce que nous faisons ensemble ». Ainsi nous pourrons continuer à rendre vive et agalmatique la présence de la psychanalyse face à la brutalité et l’aveuglement d'une époque qui sacrifie la singularité à la frénésie statistique dans tous les champs de l’activité humaine. 

              Lacan, dans « L’étourdit », indique que c’est à « de savoir se faire une conduite »[1] que mène une analyse orientée par le réel, faisant de l’éthique du sinthome, de son incidence sur le lien social, un puissant antidote aux effets dévastateurs des politiques  hégémoniques du chiffre et de l’évaluation.

Sous le titre « Puissance de la parole. Clinique de l’École », la journée Question d’École, qui se déroulera le 1er février à Paris, fera résonner la force de frappe subversive de la psychanalyse lacanienne. Cette journée évènement qui marquera ce début d’année est ouverte à qui veut savoir ce qu’est la formation psychanalytique à l’ECF.

Lacan a créé son École pour qu’y émerge le transfert de travail, avec la passe en son centre. C’est à la politique de l’ECF que L’ACF s’articule. Être admis à l'ACF c'est entrer de plain-pied dans l'étude de la psychanalyse, dans une mise au travail de son désir pour la cause analytique.  

Le thème du XIIe Congrès de l’Association Mondiale de Psychanalyse, « Le rêve. Son interprétation et son usage dans la cure lacanienne », qui se tiendra en avril à Buenos Aires, fera l’objet du Séminaire d’Étude de l’ACF MC pour le premier semestre 2020. 

Le rêve interroge la pratique de l’analyste au 21e siècle. Quelle place est faite au rêve dans l’analyse avec le parlêtre ? Le séminaire s’ouvrira le vendredi 17 janvier par une intervention de Jean-Robert Rabanel.

Nous poursuivrons avec la nouvelle équipe le travail engagé, avec quelques nouveautés à venir, en particulier concernant les publications afin de rendre plus agalmatique leur lecture. 

Dans la mission qui m’est confiée, je serai accompagnée d’une secrétaire, Christel Astier, et d’un trésorier, Michel Héraud. Au-delà de leurs attributions respectives, ils seront de précieux interlocuteurs pour la mise en œuvre des actions à mener, favorisant la conversation indispensable pour maintenir vivante l’exercice de la fonction et en insuffler le goût plus largement dans notre communauté de travail.

Plusieurs évènements sont à l’affiche de ce début d’année. 

            Je vous laisse découvrir le programme de l’ACF MC dans ses différentes localités.

J’adresse mes remerciements à Marie-Anne Falcon qui a bien voulu réaliser ce numéro de Janvier, le temps de la permutation et qu’une nouvelle maquette du Courrier voie le jour.


[1] J. Lacan « L’étourdit », Autres Ecrits, p.487

Scansions

Par Jean-François Cottes

Délégué régional

 

Le séminaire d’étude Orientation lacanienne et politique aura lieu le 6 décembre. La soirée s’intitulera « Scansions ». Il s’agira à la fois de ponctuer 18 mois du séminaire et d’ouvrir vers les mois qui suivent qui mettront à l’étude le thème du XIIe Congrès de l’Association Mondiale de Psychanalyse qui se tiendra sous le titre : « Le rêve. Son interprétation et son usage dans la cure lacanienne ». Le Congrès aura lieu à Buenos Aires du 13 au 17 avril 2020.

Le rêve est aujourd’hui à la fois un enjeu clinique, épistémique et politique.

À l’heure de l’envahissement de tous les champs de la pensée comme des pratiques par le réductionnisme scientiste, il s’agit de maintenir au rêve sa portée subversive. Central dans l’interprétation freudienne, il aura une place de choix dans l’enseignement de Lacan, et il demeure aujourd’hui une donnée majeure de la pratique de la psychanalyse. Qu’advient-il du rêve dans la référence au parlêtre et à l’inconscient réel tels que Jacques-Alain Miller les a soulignés dans le dernier enseignement de Lacan ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :