Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

L'Association de la Cause Freudienne-Massif Central est une émanation de l’École de la Cause freudienne (Reconnue d'Utilité Publique). Elle œuvre pour l'étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines.

Déléguée régionale :

Valentine Dechambre

valentine.dechambre@gmail.com

Éditeur du blog : Nadine Farge

Vœux 2020

Chers collègues,

Le 4 janvier 1980, Jacques Lacan lançait un mouvement qui donna naissance à l’École de la Cause freudienne. Ce mouvement, Jacques-Alain Miller s’en est fait l’architecte. Cela fait exactement quarante ans.

Aujourd’hui, l’ECF n’est plus la seule. Des Écoles dans le monde, toutes soutenues par l’Association Mondiale de Psychanalyse, œuvrent à faire vivre la psychanalyse lacanienne.

Depuis quarante ans, de conseils en conseils, de directoires en directoires, ce mouvement lancé par Lacan a été soutenu et amplifié. Continuité de tous les conseils à promouvoir l’enseignement de Freud et de Lacan, la lecture du cours L’Orientation lacanienne de Jacques-Alain Miller. Continuité de chacun à soutenir l’École comme base d’opération pour travailleurs décidés, que chacun qui veuille se mettre au travail de la psychanalyse trouve un refuge, un lieu d’accueil et d’orientation. Continuité à inscrire l’École dans la cité, au plus près des enjeux politiques qui la concernent, chaque conseil œuvrant à interpréter le moment présent, le maître de demain, en vue de soutenir l’acte qu’une école doit produire.

Mais aussi discontinuité car la contingence empêche de transformer en routine le fonctionnement de l’École, le désir à l’œuvre au conseil et dans toutes les instances de l’École, en France, en Belgique, dans chaque région de l’ACF, dans chaque cartel, ouvre sur l’inédit et maintient vivant le désir d’École. Ceci implique que chaque conseil, chaque directoire, s’il s’inscrit dans la logique construite pierre à pierre par Jacques-Alain Miller, propose aussi son style, son invention, son orientation. Chacun a œuvré à l’École, de son désir.

Je voudrai ici saluer le travail formidable fourni par le conseil et les commissions de l’ECF sous la présidence de Gil Caroz qui s’est conclu par les éclatantes J49.

Le conseil, nouvellement élu en assemblée générale, a accordé sa confiance au directoire qu’il me fait l’honneur de présider, ce directoire est également composé de : Éric Zuliani, vice-président, Caroline Leduc, trésorière et Angèle Terrier, secrétaire. Nous sommes déjà au travail de nous inscrire dans ce mouvement impulsé par Lacan il y a 40 ans. Question d’École le 1er février prochain, la journée de la FIPA, la journée du CERA, le congrès de l’AMP à Buenos Aires, les J50… eh oui, cette année sera celle des 50es journées de l’ECF. Tous ces événements seront l’occasion de témoigner de la vitalité et de l’opérativité de la psychanalyse lacanienne.

Au nom du conseil de l’ECF, je souhaite pour chacun qui s’oriente de la psychanalyse lacanienne, que 2020 soit à l’image de cet élan impulsé par Lacan il y a quarante ans : hérétique, vivant, riche et désirant.

 

Laurent Dupont

Président de l’ECF

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :