Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

L'Association de la Cause Freudienne-Massif Central est une émanation de l’École de la Cause freudienne (Reconnue d'Utilité Publique). Elle œuvre pour l'étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines.

Déléguée régionale :

Valentine Dechambre

valentine.dechambre@gmail.com

Éditeur du blog : Nadine Farge

Chers  membres de l'ACF,
 
L'intervention de Jean-Robert Rabanel  au Séminaire d'Etude annoncée pour  vendredi 17 janvier est reportée à une date ultérieure.
 
La prochaine séance du Séminaire d'Etude aura lieu samedi 15 février à 10 heures, avec une conférence de Valeria  Sommer-Dupont, membre de l'ECF et de l'AMP, membre de la Commission d'organisation du Congrès de l'AMP.
 
Cordialement.
 
Valentine Dechambre
Déléguée Régionale
Le Séminaire d'étude - 1er rendez-vous - Vendredi 17 Janvier - 20h30 - Clermont-Ferrand

Le thème que nous avons choisi pour le séminaire d’Etude de l’ACF MC est celui du XIIème Congrès de l’AMP.

En exergue du texte de présentation du Congrès[1] figure cette citation de Lacan qui donne une orientation : « J’ai quand même le droit, tout comme Freud, de vous faire part de mes rêves. Contrairement à ceux de Freud, ils ne sont pas inspirés par le désir de dormir. C’est plutôt le désir de réveil qui m’agite. »

C’est donc par la fonction même du rêve, soit sa valeur d’usage, que Lacan opère ici une subversion par rapport à Freud, ouvrant à un abord du rêve et de son interprétation dans une orientation par le réel, « au-delà des fictions de l’être. »

Pour Éric Laurent, il s’agit d’un Lacan « anti-freudien » qui permettrait de déchiffrer le rêve en donnant au terme « déchiffrer » toute la valeur qu’il peut encore avoir aujourd’hui – pour qu’il devienne un outil de réveil (…) »

Prendre le rêve à partir de sa valeur d’usage, n’est-ce pas en faire une voie d’accès directe à une considération de l’analyse à partir du sinthome ? Soit la façon singulière dont un parlêtre a pris corps dans lalangue, en-deçà de l’articulation signifiante qui en a éteint toute la vigueur et la faculté créative.  

« Le sommeil de la raison engendre des monstres », écrit le génial et subversif peintre espagnol Francisco de Goya au bas d’une gravure célèbre figurant un rêveur, qui sera reprise par Lacan pour nous réveiller de ce long cauchemar qu’est la vie dans le symbolique, S1 – S2.

Les interventions du séminaire s’appuieront sur les textes de présentation et d’orientation du Congrès de l’AMP.

Nous accueillerons deux conférencières :

Le 15 février Valéria Sommer Dupont, de la Commission de l’organisation du Congrès.

Le 6 juin : Sophie Gayard, nouvelle AE de l’ECF.


Valentine Dechambre,

Déléguée Régionale de l’ACF MC


[1]  www.congresoamp2020.com

 

 

1er rendez-vous

Vendredi 17 janvier 2020

 Jean-Robert Rabanel

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :