Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

L'Association de la Cause Freudienne-Massif Central est une émanation de l’École de la Cause freudienne (Reconnue d'Utilité Publique). Elle œuvre pour l'étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines.

Déléguée régionale :

Valentine Dechambre

valentine.dechambre@gmail.com

Éditeur du blog : Nadine Farge

 

« Entendre ce que chante le réel » J. León

Décembre 2012 : répondant au SOS de la psychanalyste Mitra Kadivar, Jacques-Alain Miller tente par échange de mails de la libérer d’un hôpital psychiatrique à Téhéran. À partir de cette correspondance saisissante, le film rend compte du combat de Mitra pour être entendue et en propose une interprétation lyrique. Ce travail de création est nourri par celui que mènent les patients d’un centre psychiatrique en France, faisant de Mitra la tragique héroïne d’un ciné-opéra documentaire.

MITRA n’a pour autant rien d’un documentaire. C’est une création à part entière. C’est à un film que Jorge León a tout de suite pensé quand cet échange entre J.-A. Miller et M. Kadivar lui est tombé sous les yeux. Même s’il a commencé par concevoir un opéra, avec l’ensemble de musique contemporaine Ictus, il a mené de front les deux créations, et le film porte les traces de la performance musicale, qui eut lieu à Bruxelles en mai 2018. 

Voici comment J. León présente la dimension musicale de sa création : « Afin d’agir en écho à cet échange entre deux psychanalystes, deux compositeurs, une femme et un homme, ont pris en charge la composition d’un livret inspiré des échanges de mails. Mon choix s’est naturellement porté sur Eva Reiter et George van Dam, tous deux membres d’Ictus et compositeurs passionnés. Eva a composé pour la soliste et assure la continuité narrative du livret, George van Dam a écrit pour les chœurs. Ces deux “voix” artistiques dialoguent et s’enchevêtrent pour produire des textures rarement entendues. Afin de donner une voix lyrique à Mitra Kadivar, notre choix s’est porté sur Claron Mc Fadden, magnifique chanteuse à la renommée mondiale, familière non seulement du répertoire opératique mais aussi de la musique contemporaine et ouverte à de nouvelles expériences vocales. Les voix réelles de Mitra Kadivar et de Jacques-Alain Miller sont également intégrées à la composition musicale. »

« Entendre ce que chante le réel » : telle est la formule poétique et énigmatique de J. León pour présenter sa création, à partir de laquelle nous engagerons avec le réalisateur et la chanteuse C. McFadden une conversation le lendemain de la projection du film.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :